…C’est la question qui a été posée à près de 400 étudiants d’école de commerce, d’école d’ingénieur, d’universités ou d’école d’actuariat.
Entreprise et étudiants

Plus de mobilité, plus de flexibilité, moins de frontières géographiques grâce aux nouvelles technologies : autant de facteurs qui font qu’aujourd’hui l’entreprise à laquelle aspirent les jeunes étudiants a un profil qui a évolué au cours des dernières années.

En 2011, voici ce à quoi ressemblent l’entreprise et le travail idéal pour les futurs diplômés :

  • Une entreprise d’envergure internationale (70%), située de préférence dans une grande métropole (53%)
  • Un nombre de salariés allant  de 250 à 5000 collaborateurs (pour un étudiant sur deux)
  • Un travail dans le secteur banque/finance (43%), ou encore services aux entreprises et nouvelles technologies (22%)
  • Le métier idéal serait dans les domaines de la finance/comptabilité (29%), de la direction générale (23%) ou encore du marketing et de la communication (15%)
  • Un environnement de travail qui se caractérise par : un poste dans l’entreprise (92%) plutôt que du télétravail (8%), de préférence nomade (65%), en équipe (90%), avec des horaires flexibles (86%), la possibilité de pouvoir travailler aussi bien de chez soi que du bureau (96%), des tâches polyvalentes (86%), un bureau en open space (52%) et un équipement complet d’outils technologiques (84%).
  • L’organisation se veut de préférence en réseau, sans différences hiérarchiques , et virtuelle (possibilité de travail à distance), pour 67% des répondants.
  • Les jeunes étudiants souhaiteraient que les critères de recrutement s’appuient sur la personnalité du candidat (80%) sur sa formation et ses diplômes (57%) et sur ses expériences (41%).
  • Le système de rémunération fixe reste le plus apprécié (66%)
  • En termes d’opportunités de développement de carrière, les étudiants aspirent à une évolution hiérarchique ou transversale (53%), à une possibilité de mobilité internationale (51%), à l’élargissement du champs de leurs compétences (44%) mais aussi à des programmes de formation « sur-mesure » (23%).
  • Pour ces étudiants, les qualités du management se trouvent dans les relations (84%) plutôt que dans les tâches et missions. Le meilleur mode de management est le management participatif pour 74 % des répondants.
  • Enfin, les valeurs de l’entreprise doivent s’articuler autour du savoir-faire, de la qualité de service, de la satisfaction client selon plus de la moitié des étudiants, mais le respect de l’équilibre entre la vie privée et la vie professionnelle constitue un point également important (38%), tout comme la créativité et l’innovation (36%).

Etude réalisée par le cabinet Deloitte, auprès de 400 étudiants d’écoles de commerce, d’écoles d’ingénieur, d’universités et d’écoles d’actuariat : http://www.deloitterecrute.fr/quelle-entreprise-pour-demain

Stéphane Waller, MeltisArticle publié le 03 Mars 2011, par Stéphane Waller, Meltis

Partager :