L’évaluation des compétences

74% des cadres interrogés estiment que leurs compétences sont bien évaluées. Les 26% restants pensent quant à eux, à hauteur de 45%, que ce n’est pas le cas car la personne qui évalue les dites compétences ne suit pas le travail du salarié au jour le jour, 38% d’entre eux pensent que les managers ne sont pas formés à l’évaluation des compétences.
Les compétences prises en compte sont celles liées aux actions effectuées dans le cadre des fonctions pour 84% d’entre elles, 80% sont celles définies dans les objectifs fixés par les managers et 71% sont celles appelées relationnelles (convivialité, état d’esprit, …)

Communication interne

Le mail est l’outil de communication interne le plus utilisé, à hauteur de 95%, suivi de près par le téléphone fixe à 90%.
Les outils sociaux sont quant à eux relativement peu utilisés pendant les heures de travail : 68% des salariés n’utilisent pas Facebook, 73% n’utilisent pas Viadeo, 88% n’utilisent pas Twitter.
Cependant, 56% publient des informations consultables par d’autres personnes de l’organisation, par des clients ou des partenaires, via des supports Word (67%), Excel (58%), Power Point (56%) ou sous forme de Newsletter (47%).
Dès lors, 61% estiment que leurs compétences peuvent être jugées en fonction de ce qu’ils publient par mail, sur Word et sur les réseaux sociaux, mais 74% pensent que la capacité à s’exprimer dans les réseaux sociaux ne correspond pas à des compétences qui pourraient être évaluées, sans compter les 69% qui n’accepteraient pas que leur entreprise utilise des outils adaptés pour calculer l’influence de chacun sur les communautés de travail.

Cette étude a été réalisée par IFOP pour l’Atelier de BNP-Paribas, auprès de 1003 cadres via un questionnaire auto-administré, du 14 au 21 juin 2011 : http://www.ifop.com/?option=com_publication&type=poll&id=1573

Stéphane Waller, MeltisArticle rédigé le 12 Juillet 2011 par Stéphane WALLER, Meltis.

Partager :