Dans le cadre de leur travail, beaucoup de français sont amenés à se déplacer en région, en France ou à l’étranger. Zoom sur ces personnes et la perception qu’ils ont des déplacements professionnels.

déplacements professionnelsLes hommes représentent une grande majorité des actifs se déplaçant puisqu’ils sont 72%. 46% des « déplaçants » ont entre 35 et 49 ans, ce sont majoritairement des cadres.
Pour la plupart des répondants, les déplacements professionnels restent peu fréquents :

  • 10% se déplacent au moins une fois par semaine
  • 15% se déplacent 1 à 3 fois par mois
  • 22% se déplacent 1 à 2 fois par trimestre
  • et pour 52% les déplacements professionnels n’ont lieu qu’une à 2 fois par an

89% des déplacements professionnels ont lieu en France, dont 67% hors de la région dans laquelle travaille le salarié. Les raisons de ces déplacements sont souvent liées à la participation à un évènement : salon professionnel, congrès, formation (48%), ou à des réunions de travail avec des collègues (46%), ou encore pour se rendre chez un client ou sur un site particulier (30%). Les autres raisons, moins fréquentes, sont liées à des fins commerciales : présentation de l’entreprise, de l’offre, des produits à un client (11%), conclusion de vente ou signature d’un contrat (10%).

Le temps de trajet lors de ces déplacements, est optimisé pour travailler pour 33% des salariés, alors que 31% en profitent pour se reposer. Ils sont 47% à juger ce type de déplacement comme étant facteur de stress.

Malgré l’absence des proches (43%), la contrainte des horaires (36%) et la gestion difficile de l’emploi du temps (30%) cités comme les principales contraintes liées aux déplacements professionnels, les français accueillent plutôt bien ces parenthèses dans le travail et dans la vie privée :

  • 42% des répondants décrivent les déplacements professionnels comme l’occasion de faire de nouvelles rencontres, mais aussi comme quelque chose de fatiguant.
  • 24% parlent d’ « évasion »
  • 21% les jugent comme facteur d’indépendance
  • 20 % déplorent la solitude associée
  • 19% les considèrent comme un moment de liberté

La plupart des déplaçant profitent de ces escapades pour sortir (restaurant, visites), pour se reposer & se détendre, ou encore pour faire du shopping, du sport, se cultiver…

Etude réalisée par TNS Sofres et Citadine auprès de 742 actifs s’étant déplacés pour raisons professionnelles au cours de ces deux dernières années : http://www.tns-sofres.com/points-de-vue/D27F9980D943462BA649AABE9BC74260.aspx

Stéphane Waller, MeltisArticle publié le 06 Juin 2011, par Stéphane Waller

Partager :