L’étude réalisée dans huit pays européens révèle un écart entre les souhaits de carrière professionnelle qu’avaient les salariés lorsqu’ils étaient étudiants et leur situation actuelle : 43 % sont parvenus à les réaliser. Parmi ceux-ci, différents cas de figure :

  • Aspirations professionnellesCeux qui n’avaient pas de plan de carrière étant étudiants : 32%
  • Ceux qui avaient un métier de prédilection, qui n’y sont pas parvenus mais qui ne regrettent pas  : 18%
  • Ceux qui avaient un métier de prédilection et qui ne l’exercent pas aujourd’hui, à regret : 21 %

Les français s’en sortent plutôt bien puisque 46% des salariés travaillent aujourd’hui dans le domaine de leur choix, contrairement aux Italiens qui sont 52 % à ne pas travailler dans le domaine souhaité.

Etude Stepstone réalisée auprès de 9636 candidats de huit pays européens : http://www.stepstone.fr/A-propos-de-StepStone/Espace-Presse/sondage-aspirations-professionnelles.cfm

Stéphane Waller, MeltisArticle publié le 12 Janvier 2011, par Stéphane Waller, Meltis

Partager :