Trop fréquentes, trop longues, pas assez précises, pas les bonnes personnes, trop de supports visuels…Autant de raisons qui font aujourd’hui que les réunions sont devenues souvent inefficaces. Comment les optimiser, les rendre utiles, efficaces et intéressantes ? … C’est la question que se posent la plupart des DRH et directeurs financiers dans les 20 pays interrogés par le cabinet Robert Half.

réunions entrepriseLes causes d’improductivité d’une réunion sont les suivantes :

  1. Le sujet qui dévie est cité par 44% des cadres interrogés, c’est d’autant plus le cas en Australie avec 55% des répondants qui le déplorent.
  2. L’inutilité de la réunion du fait que celle-ci n’a pas de raison particulière (35%), c’est le cas plus particulièrement au Brésil (57%) et au Japon (43%). Avec le même taux de réponses, on retrouve le fait que les participants n’aient pas préparé la réunion, surtout aux Pays-Bas (46%) et en Allemagne (41%).
  3. 34% citent la présence de personnes non concernées par la réunion comme facteur d’improductivité

Viennent ensuite l’absence d’ordre du jour (32% au total, 69% au Brésil, 45% à Singapour, 40% au Etats-Unis), et, plus surprenant, l’absence des personnes concernées par la réunion : 22% au total, et la France qui se retrouve parmi les pays les plus concernés avec 33%.

En France, les causes principales d’inutilité des réunions sont les suivantes :

  1. Sujet non centré sur le thème principal de la réunion – 39%
  2. Absence d’ordre du jour et présence de personnes non concernées donc inintéressées – 35%
  3. Le manque de préparation des participants – 34%

Etude réalisée par Robert Half auprès de 5600 DRH et Directeurs financiers de 20 pays : http://www.roberthalf.fr/portal/site/rh-fr/menuitem.b0a52206b89cee97e7dfed10c3809fa0/?vgnextoid=92816ebc343b6210VgnVCM1000003c08f90aRCRD&vgnextchannel=3eb833be90259110VgnVCM1000003041fd0aRCRD

Stéphane Waller, MeltisArticle publié le 02 Mars 2011, par Stéphane Waller, Meltis

Partager :