Ils sont 81% à avoir une image positive du métier de commercial : les 171 étudiants en master négociation des affaires internationales à Négocia expliquent les aspects qui les attirent et ceux qui pourraient leur déplaire dans le métier de commercial.

CommercialLe premier facteur qui pousse les jeunes à devenir commerciaux est le salaire et les primes qui s’y rattachent : ils sont 48% à le citer. La marge d’autonomie dans les fonctions attire 38% d’entre eux, suivie par les perspectives d’évolution et l’aspect relationnel dans la vente.

Ce qui au contraire attire peu les jeunes est l’environnement stressant qui se rattache à la force de vente. Les objectifs et les performances étant au cœur du métier de commercial, les jeunes sont conscients de la pression qui pèse sur les épaules des commerciaux, ils sont 36% à considérer cet aspect comme un inconvénient. Un tiers des répondants note également négativement les conditions de travail dans le métier, et 20% dénoncent le manque d’éthique dans certains milieux commerciaux.

Étude réalisée par Négocia auprès de 171 étudiants en Master Négociation des Affaires Internationales : http://www.actionco.fr/Breves/Commercial-un-metier-stressant-mais-remunerateur–38333.htm

Stéphane Waller, MeltisArticle publié le 30 Mars 2011, par Stéphane Waller, Meltis

Partager :