La situation actuelle est paradoxale : alors que les salariés sont globalement moins formés qu’en 2006, à hauteur de 37% en 2010, pour 26% n’ayant jamais suivi une formation, ils sont plus satisfaits des possibilités de formation. Cela est en partie dû au fait que 84% des salariés formés l’ont été dans une salle, en groupe, avec un formateur. Pourtant, seul plus de 1 salarié sur 2 se déclare bien informé quant à ses possibilités d’évolution dans son métier et quant aux perspectives de formation dont il dispose.

Il s’avère que la hiérarchie possède un rôle prescripteur clé, puisque 56% des salariés font appel à leur responsable direct, qu’ils considèrent comme plus légitime et comme le mieux qualifié pour les renseigner, d’autant plus qu’il assume de mieux en mieux son rôle de développeur des compétences au sein de son équipe.

La formation devient un levier de performance pour changer, se motiver et se sécuriser : 78% des salariés formés ont trouvé leur formation utile dans l’exercice de leur métier, 60% considèrent qu’elles ont favorisé leur évolution professionnelle. Quant à la sécurité, cela tient au fait que 45% des salariés ont connu au moins une période de chômage dans leur carrière, au cours de laquelle 30% ont suivi une formation, jugée bénéfique pour retrouver un emploi par 61% d’entre eux.

Cependant, les inégalités sont bien marquées : on forme toujours les plus formés. 35% des ouvriers n’ont jamais été formés. Le contrat de travail y joue également un rôle : les temps partiels, intérim ou CDD ne bénéficient que de peu de formation. L’exclusion concerne aussi les seniors, alors que les plus formés sont les hommes, de moins de 40 ans, et possédant un diplôme de hautes études. Finalement, les populations le moins formées le sont par lacune des projets de formation, qui ne sont pas adaptés aux besoins.

Cette enquête a été réalisée par Ipsos/Logica Business Consulting pour l’AFPA du 26 avril au 12 mai 2011, auprès de 4395 salariés et 400 chômeurs : http://www.ipsos.fr/ipsos-loyalty/actualites/2011-06-14-formation-professionnelle-levier-motivation-salaries

Stéphane Waller, MeltisArticle publié le 15 juin 2011 par Stéphane WALLER, Meltis.

Partager :