L’étude IFOP-Michael Page « Les salariés des grandes entreprises françaises et le capital humain » ouvre en 2011 la 3ème édition du Trophée du capital humain. La vingtaine d’entreprises passée au crible est analysée sous les 6 angles suivants :

Reconnaissance et engagement

74% des salariés pensent leurs objectifs de travail réalistes et 71% trouvent les tâches confiées stimulantes, notamment les cadres. Cependant, à peine 51% pensent que leur travail est reconnu à sa juste valeur, et 47% ont le sentiment d’être perdant lorsqu’ils comparent leurs apports et ce qu’ils reçoivent en retour.
récompense, management, entreprise, salariés

Internationalisation du management

56% des salariés pensent que l’activité à l’international de leur entreprise a augmenté, et 94% pensent que c’est bon pour son développement.

Partage des connaissances et gestion des âges

Alors que 87% des salariés pensent que les jeunes embauchés de leur entreprise sont bien accueillis, 68% pensent qu’ils sont bien formés et 64% estiment que le partage des connaissances intergénérationnel fonctionne bien. Enfin, si une majorité à 62% estime que la diversité homme/femme est satisfaisante, 35% pensent qu’il existe une rivalité entre les seniors et les plus jeunes.

Mesure et valorisation de la performance RH

57% des salariés notent que leur entreprise a mis en place un baromètre social, notamment pour leur satisfaction au travail, mais seulement 41% d’entre elles tiendraient compte des résultats. A tel point qu’elles ont plus d’indicateurs environnementaux (56%) que sociaux (49%).

Ethique et exemplarité

72% des entreprises ont formalisé leurs grands principes, via des chartes, des codes déontologiques, mais dans 73% des cas, c’était pour améliorer l’image même de l’entreprise.

Actualité

78% des salariés considèrent que le partage des profits entre les dirigeants, les salariés et les actionnaires est injuste, 83% pensent que l’entreprise doit rendre des comptes à la société avant d’en rendre à ses actionnaires.

Finalement, ACCOR est récompensé pour sa reconnaissance et son engagement, AIR LIQUIDE pour le partage des connaissances, CAPGEMINI pour la gestion des âges, PSA pour les mesures et valorisation de la performance RH, SAINT-GOBIN pour son éthique et son exemplarité, et SCHNEIDER pour son internationalisation en management.

Cette étude a été réalisée du 16 au 24 mai 2011 auprès de 1004 salariés d’entreprises de plus de 1500 personnes : http://www.ifop.com/?option=com_publication&type=poll&id=1557

Stéphane Waller, MeltisArticle rédigé le 22 juillet 2011 par Stéphane WALLER, Meltis.

Partager :