Alors qu’en 2010 le principal défi des entreprises était la cohésion, en 2011 il ressort de cette enquête annuelle que la motivation est au cœur des enjeux.
En effet, satisfaction des salariés et motivation sont à leur niveau les plus bas depuis 2007 : le premier est passé de 64% de salariés satisfaits en 2007 à 60% en 2011. La motivation diminuait chez 35% des salariés 2007, c’est le cas pour 40% d’entre eux en 2011. Comment expliquer cette démotivation au fil des ans ? Voici les facteurs explicatifs :

  1. Le manque de reconnaissance 26%
  2. La rémunération, jugée trop faible 19%
  3. Le management et les relations sociales 14%
  4. La charge de travail 14%
  5. Le stress & le mal-être au travail 11%
  6. Le manque d’intérêt du travail 10%
  7. Le manque de perspectives d’évolution professionnelle 9%

motivation au travailLes salariés sont globalement satisfaits de leur degré d’autonomie dans leur travail (82%), de leurs horaires (74%) et de l’ambiance au sein de l’entreprise (69%). Les motifs d’insatisfaction tournent autour de la rémunération variable (71% d’insatisfaits) et fixe (62%), des possibilités d’évolution au sein de l’entreprise (70%), et de la communication interne (62%).
La difficulté à se projeter fait aussi partie des éléments facteurs de démotivation chez les salariés : après 35 ans , leur satisfaction au sujet des possibilités de formation décroit avec celle des possibilités d’évolution.

Stress : 29% des cadres supérieurs se sentent trop impliqués dans leur travail

Le management occupe une place importante dans la motivation et dans le bien-être des salariés au travail. Les cadres supérieurs sont 29% à se sentir trop impliqués dans leur travail, ils sont 42% à être très stressés dans le secteur privé et 36% dans le secteur public.

Les salariés voient leur manager comme quelqu’un qui sait déléguer (66%), qui connaît bien leur métier (62%), qui les soutient dans les situations difficiles (58%), mais moins d’un salariés sur deux considère que son manager le motive pour améliorer ses performances (45%).

Enfin, l’enquête révèle ce à quoi les salariés assimilent leur travail :

  1. 27 % à une sécurité
  2. 22% à une routine
  3. 20% à un plaisir
  4. 14% à une contrainte
  5. 12% à une fierté

Baromètre Endered-Ipsos sur le bien-être et la motivation des salariés français, réalisée auprès de 4000 salariés : http://www.ipsos.fr/ipsos-loyalty/actualites/barometre-edenred-ipsos-motivation-et-bien-etre-salaries-francais-2011

Stéphane Waller, MeltisArticle publié le 06 Avril 2011, par Stéphane Waller, Meltis

Partager :